Environnement

Trans Alpina : sur les sentiers du pastoralisme

logo trans aplina

Lauréate du comité Initi'active Jeunesses de mars 2022, Juliette Polle et sa coéquipière ont pour projet de parcourir à deux tout le massif alpin à pied (8 pays) pendant plus de trois mois pour aller à la rencontre des bergers des différents pays. En tirer un reportage, et des interviews qui serviront de matière pour dresser un portrait du pastoralisme en 2022.

Pourquoi ce projet ?

Le projet est né lorsque Juliette a découvert le sentier de la Via Alpina en écoutant un podcast. Connaissant les goûts partagés par Zoé pour les longs treks et le pastoralisme, l'idée d'un projet mêlant ces deux passions communes a vu le jour. Quand on pense au métier de berger.e, on se figure une image d’Epinal : un berger allongé dans l’herbe, regardant paisiblement son troupeau paître. Mais cette image est loin de refléter la réalité aujourd’hui. Ce métier a subi de nombreux changements au cours des dernières décennies avec le changement climatique, l’intensification de la prédation et l’arrivée des nouvelles technologies. A travers leurs observations, leurs discussions et interviews mais aussi leurs photographies (portrait, cabane et lieux de vie, estive et troupeau) elles vont pouvoir documenter et mieux comprendre leurs parcours, leur métier, leurs pratiques et leurs conditions de vie.

trajet transalpina

Objectifs du voyage

Elles souhaitent rencontrer la plus grande diversité d’acteurs possible dans chaque pays traversé (diversité d’âges, hommes et femmes, issus de différents milieux, en reconversion, etc. ) afin d’avoir une idée la plus juste et complète possible des métiers du pastoralisme et des enjeux associés. Le but étant de dresser les portraits des hommes et femmes qui maintiennent le pastoralisme dans les Alpes, une pratique qui depuis des siècles a façonné le paysage et la biodiversité propre à nos montagnes. Elle souhaitent également se dépasser physiquement et passer quatre mois à marcher en montagne en autonomie et découvrir les Alpes.

Le pastoralisme est une pratique souvent méconnue. Pourtant, elle existe à deux pas de chez nous, dans les Pyrénées ainsi que dans les Causses et les Cévennes, où l’agropastoralisme est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais le pastoralisme n’est pas qu’une tradition à conserver. C’est une méthode d’élevage en constante évolution, qui répond aux enjeux actuels de production économes en intrants, de bien-être animal, de préservation de la biodiversité et de maintien d’activité en zone rurale. C’est pour cette raison que nous désirons, à travers notre projet, éveiller l’intérêt des jeunes et moins jeunes aux enjeux du pastoralisme et aux métiers qui y sont associés. Et ainsi, espérer donner du renouveau à la profession et à son image.

Partage de leur voyage

Elles souhaitent restituer leur aventure avec une exposition photographique qui se déplacera dans différents lieux (festivals, fête de la transhumance, écoles, collèges, centres culturels, etc.) ainsi que les retours dans les classes que nous avons rencontrées avant notre départ pour leur apporter les réponses des berger.e.s.

equipe transalpina

> Suivre Transalpina sur leur compte Instagram

> Suivre Transalpina sur leur page Facebook

0

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté ou vous créer un compte pour déposer un commentaire.

Je crée mon compte

Aucun commentaire à afficher.