Culture / arts

Initi'active

Les mines de Jerada : film documentaire au Maroc

photo mine de jerada au maroc

Lauréat du comité de suivi de juin 2021, Thomas Uzan porte un projet de film documentaire au Maroc, à Jerada, sur des mines de charbon désaffectées. Documentaire poétique et politique, il questionne le rapport de l’homme aux ressources naturelles et entraîne une réflexion critique sur la désindustrialisation et ses conséquences sociales locales.

Étudiant diplômé en Master création audiovisuelle à l'ENSAV, Thomas réalise des documentaires, de la photo et des films d'animation. Depuis qu'il a commencé à étudier le cinéma et à faire des films, il cherche à faire des documentaires qui puissent témoigner des problématiques du monde actuel.

Il souhaite créer, à travers le cinéma, une meilleure compréhension de l'ailleurs, en évitant les écueils d'une imagerie de l'exotisme. Son approche se fonde sur le désir de rencontre et de partage par l'apprentissage de la langue, de la culture et de l'histoire des lieux qu'il visite. A travers ses films, il souhaite proposer une vision personnelle du monde qui puisse faire naître des débats et des réflexions chez les spectateurs. Face aux questions du monde actuel, où les problématiques de la globalisation nous mettent en relation avec des fractions de société extrêmement distantes, Thomas trouve urgent de questionner l'interdépendance des relations qui se créent et qui nous affectent à toutes les échelles.

photos jerada

Redonner la parole aux mineurs

Que se passe t-il à Jerada, une fois que les grandes compagnies minières ont définitivement quitté les sites d'extraction jugés trop peu rentables ? Par ce projet Thomas souhaite mettre en lumière un lieu isolé du monde, ainsi que la condition d'une classe d'hommes délaissés par les institutions. Il s'agit par l'exemple de Jerada de construire un documentaire poétique et social sur la condition humaine. Sur l'avenir de l'homme en proie à la malédiction des ressources, et à son désir de changer, de fuir ou de persévérer à trouver une réponse aux questions auxquelles il doit se confronter. Son film "Les mines de Jerada" souhaite redonner la parole aux mineurs et montrer le quotidien de leur vie et du métier qu'ils exercent. Pour Thomas, le matériau humain est traité d'une manière similaire à celle que l'on utilise lorsqu'on s'attaque à des roches que l'on dynamite afin d'en extraire le gaz et l’énergie. Il existe des processus de fracturation, de fissuration, une logique de déplétion et d'épuisement des ressources comme des corps des populations tiers mondialisées. Cette vision dramatique, aperçue de manière brûlante à Jerada, est ce qui pousse Thomas à réaliser ce projet.

Faire réfléchir sur notre dépendance aux ressources

Ce projet à pour but de nous faire réfléchir à notre système économique et à son futur. Il veut promouvoir le débat autour des questions de l'écologie et de nos dépendances aux ressources. Il veut favoriser l'échange et la rencontre au sein des salles de cinéma, notamment en Haute-Garonne. Présent en Occitanie, cet héritage minier est encore de nos jours préservé, débattu, parfois contesté. Ce film veut ainsi promouvoir le débat sur l'héritage minier, apporter des outils de réflexion et de compréhension sur les avantages et les inconvénients des industries basées sur l’extraction des ressources.

photo mine de jerada au maroc

 

> Suivez Thomas Uzan sur sa page Facebook

> Suivez Thomas Uzan sur son compte Instagram

> Suivez Thomas Uzan sur sa chaine Youtube

0

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté ou vous créer un compte pour déposer un commentaire.

Je crée mon compte

Aucun commentaire à afficher.