Aide

Le gouvernement renforce le Volontariat international en entreprise

Publié le 07 septembre 2020

Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, l'état s'engage à « mettre davantage d'argent dans les VIE, pour ces jeunes qui passent deux ans dans une entreprise » à l'étranger, a déclaré Franck Riester, le ministre délégué au Commerce extérieur et à l'attractivité.

Le volontariat international en entreprise (VIE) permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission (scientifique, technique, commercial, humanitaire...) dans une entreprise française à l'étranger. Il faut avoir entre 18 et 28 ans pour s'inscrire. Le VIE est indemnisé.

Dans le détail, l'Etat prendra à sa charge 5.000 euros pour l'envoi d'un jeune sous statut VIE dans une entreprise de petite ou moyenne taille, y compris des jeunes « issus de formations courtes ou venant des quartiers prioritaires de la politique de la ville », selon le dossier de présentation du plan de relance. « Au moins 3.000 missions seront financées », est-il précisé, sachant que ce coup de pouce représente « entre 15 % et 20 % » des coûts de la mission, qui est indemnisée et réservée aux jeunes diplômés de 18 à 28 ans.

> En savoir plus sur le Volontariat international en entreprise.